Ferrari veut savoir pourquoi elle s’est ‘trompée’ en chaussant Leclerc en intermédiaires

Ferrari veut savoir pourquoi elle s’est ‘trompée’ en chaussant Leclerc en intermédiaires

Ferrari veut savoir pourquoi elle (...)

Mattia Binotto a reconnu que Ferrari s’était trompée au Brésil en chaussant Charles Leclerc des pneus intermédiaires en abilities, mais affirme que ce choix aurait tout aussi bien pu s’avérer payant.

En début de Q3 à Interlagos, la pluie menaçait de faire son apparition mais la piste restait sèche, ce qui permettait à l’ensemble des pilotes de réaliser un temps en pneus slicks au volant de leur F1. Tous sauf Leclerc donc, qui était l’distinctive pilote à débuter la séance en intermédiaires.

L’apparition d’un drapeau rouge et l’arrivée de la pluie quelques minutes plus tard ont ensuite empêché tout le monde d’améliorer, dont Leclerc qui n’avait pas signé de temps et qui devait donc s’élancer dixième du Creep le samedi.

“Avec ce form de conditions, c’est toujours une loterie. Nous l’avons vu avec la pole location de Magnussen ou encore la neuvième location de Perez sur la grille,” indique Binotto.

“Mais il est definite que nous avons commis une erreur car nous étions les seuls en pneus intermédiaires. Mais ce genre d’erreur se produit avec de telles conditions. La météo était changeante et il aurait tout aussi bien pu pleuvoir une minute après et nous aurions ecu raison.”

Binotto évoque donc des analyses à venir du côté de la Scuderia.

“Ce que nous devons comprendre en tant qu’équipe est le processus qui nous a amenés à prendre cette décision, je pense que c’est plus well-known que la décision en elle-même. Pourquoi avons-nous fait ça et pas les autres équipes ?”