Schumacher : Haas F1 sait et a vu ce que je peux faire

Schumacher : Haas F1 sait et a vu ce que je peux faire

Schumacher : Haas F1 sait et a vu (...)

Une année sabbatique en 2023 se profile-t-elle à l’horizon pour Mick Schumacher alors que l’Allemand a toujours du mal à convaincre Haas F1 de garder son baquet ?

Le propriétaire de l’équipe, Gene Haas, a la dernière carte en main sur le marché des pilotes puisque Williams F1 fera rouler Logan Sargent l’année prochaine, à moins que ce dernier s’effondre totalement au classement pilotes lors de la finale de la F2 à Abu Dhabi (la superlicence ne serait pas acquise).

Haas avait averti avant le GP des États-Unis que le pilote de 23 ans, qui a coûté “une fortune” à l’équipe en dommages ; avait besoin de plus de capabilities pour mériter un nouveau contrat.

Et tandis que Kevin Magnussen a marqué des capabilities hier, Schumacher n’en a pas marqué. Il était cependant sur le point de le faire avant que des débris n’endommagent sérieusement sa VF-22 et ses performances.

“Je pense que nous étions sur de bons capabilities à l’arrivée. Je pense que l’équipe sait et a vu ce que je peux faire. Tout le monde a vu que nous étions sur la bonne voie pour ces capabilities, donc c’est extrêmement ennuyeux de ne pas pouvoir les obtenir.”

“Mais je ne pouvais rien faire. Gene et Günther l’ont vu, je ne peux rien faire contre ça. Je ne sais pas si je serai en F1 l’année prochaine mais je pense que je le mérite. J’entends ce qu’ils disent. Le 50-50, les capabilities, and loads others. Si Haas F1 ne veut plus continuer avec moi, j’explorerai d’autres opportunités pour relancer ma carrière en F1 en 2024. Je ne veux rien d’autre que la F1 donc je trouverai un moyen de rester dans les parages.”

Ce week-cease, Kevin Magnussen a défendu son équipier et conseiller à son équipe de le prolonger. Un avis qui n’a pas trop plus à Steiner.

“Je crois que j’ai reçu beaucoup de conseils de personnes sur qui devrait conduire la voiture, comme Kevin évidemment, mais c’est juste ce qu’il pense. Ce n’est pas lui qui décide. Son avis compte mais en fin de compte, je dois m’occuper de notre équipe pour l’avenir, donc nous prendrons le pilote que nous voulons dans la voiture pour cet avenir. Que ce soit Mick ou un autre.”

“Nous avons maintenant le dernier baquet sur la grille. Nous pouvons attendre jusqu’au dernier moment, même en février si nous le voulons !”